Communiqué du NPA jeunes,

CONGRES DU NPA : le secteur jeune continue le NPA !

Le secteur jeune du NPA regrette et refuse la décision prise par un bout de l’organisation de scissionner le parti en deux organisations séparées lors du 5em congrès du NPA. Alors que le NPA a connu une croissance de pas moins de 500 nouveaux et nouvelles militant.e.s au cours de la dernière année, développement sans précédent depuis la fondation du parti, les délégué.e.s de la plateforme B ont fait le choix d’ignorer cette réalité et de rompre avec une partie de l’organisation et l’entièreté de son secteur jeune, regroupant près de 400 militant.e.s – qui, lui a fait le choix de continuer le NPA.

Au regard de la situation politique et sociale, cette décision est irresponsable. Le patronat est à l’offensive, imposant sa politique aux travailleurs, aux travailleuses et à la jeunesse qui doivent faire face à l »inflation, aux réformes patronales et à la crise écologique. Ces derniers années ont été marquées par un regain d’intérêt pour les idées révolutionnaires, notamment dans la jeunesse. Dans les mobilisations tout comme la défense quotidienne de nos idées, nous nous adressons, et nous continuerons de nous adresser à des milliers de jeunes révolté.e.s par le saccage de l’environnement, les discriminations racistes, sexistes et anti-LGBTI, la sélection à l’université et l’embrigadement de la jeunesse notamment au travers de la SNU, la montée des inégalités sociales et de l’autoritarisme policier, les menaces de guerre et l’intensification de l’exploitation capitaliste. Cette politisation de la jeunesse explique la croissance des effectifs du NPA Jeunes, et a pu se vérifier tout au long de la campagne présidentielle que nous avons mené ensemble au NPA.

Les camarades de la plateforme B, avec parmi leurs rangs Philippe Poutou et Olivier Besancenot, ont fait le choix de quitter le congrès du NPA, alors que le vote des militant.e.s était majoritairement acquis au maintien du NPA, contre tout projet de scission. Ils ont quittés le parti pour se tourner vers la gauche institutionnelle, en tournant le dos à tout un pan de l’organisation et ses militant.e.s jeunes. Le bureau du secteur jeune, réuni ce 11 décembre 2022, réaffirme son opposition à toute séparation, et reste disponible pour travailler avec tout.e.s les militant.e.s, toutes plateformes et toutes sensibilités confondues, comités, commissions, fédérations et branches pour construire en commun des formations, activités, assemblées internes et réunions publiques, campagnes..

L’heure n’est pas à l’éclatement et à la division des révolutionnaires, la situation demande l’unité de notre camp dans la rue. Le NPA Jeunes se battra contre les attaques du gouvernement et du patronat, notamment face à la réforme des retraites, aux côtés de tous les étudiant.e.s, travailleur.se.s et les organisations qui cherchent à le faire !

De même, nous appelons l’ensemble des jeunes du NPA à construire les manifestations de la marche des solidarités du 18 décembre partout en France où nous seront présent.e.s.

Le secrétariat national jeune (SNJ) se réunira le week-end des 14 et 15 janvier pour préparer les interventions du secteur jeune dès la rentrée.