Février – Mai 2009 : Quatre mois de lutte dans les universités

Le 2ème semestre 2009 a connu un mouvement sur les universités
exceptionnel par bien des aspects. Débuté le 2 février pour une partie des universités, la grève s’est poursuivie jusqu’à  juin pour toute une série de facs. La mobilisation est partie du secteur traditionnellement
le moins combatif de l’enseignement : les enseignants-chercheurs.
Mais au final, elle a touché toutes les composantes de l’université
à  des degrés divers. A travers la longueur de cette mobilisation et devant ce gouvernement arrogant et décidé à  ne pas céder, une évolution des consciences s’est opérée notamment chez les enseignants-chercheurs qui n’avaient que très peu d’expérience de lutte. Quoi qu’il en soit la situation sur les universités a changé après cette mobilisation. Les liens entre les différentes composantes, notamment entre étudiants et enseignant, ce sont renforcés, les points de vue ont convergé sur l’analyse des réformes qui touchent l’université. Mais cette mobilisation n’a pas gagné. L’enjeu est donc de comprendre les forces et les faiblesses de cette mobilisation, et forts de ces bilans pouvoir engager de nouvelles batailles en se mettant en position de pouvoir les remporter.